Les risque-tout

Daredevils  Marie Havel Artiste site art

 

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir /
click image to enlarge :

"Les risque-tout (La champignonnière)", matériaux divers, base en polystyrène extrudé, 40 x 30 x 40 cm, 2015. Marie Havel

press to zoom

"Les risque-tout (La champignonnière)", détail, matériaux divers, base en polystyrène extrudé, 40 x 30 x 40 cm, 2015. Marie Havel

press to zoom

"Les risque-tout (La champignonnière)", détail, matériaux divers, base en polystyrène extrudé, 40 x 30 x 40 cm, 2015. Marie Havel

press to zoom

"Les risque-tout (La champignonnière)", détail, matériaux divers, base en polystyrène extrudé, 40 x 30 x 40 cm, 2015. Marie Havel

press to zoom

"Les risque-tout (La champignonnière)", détail, matériaux divers, base en polystyrène extrudé, 40 x 30 x 40 cm, 2015. Marie Havel

press to zoom

"Les risque-tout (La champignonnière)", détail, matériaux divers, base en polystyrène extrudé, 40 x 30 x 40 cm, 2015. Marie Havel

press to zoom

"Les risque-tout (La champignonnière)", matériaux divers, base en polystyrène extrudé, 40 x 30 x 40 cm, 2015. Marie Havel

press to zoom

"Les risque-tout (La champignonnière)", matériaux divers, base en polystyrène extrudé, 40 x 30 x 40 cm, 2015. Marie Havel

press to zoom

"Les risque-tout (La champignonnière)", matériaux divers, base en polystyrène extrudé, 40 x 30 x 40 cm, 2015. Marie Havel

press to zoom

"Les risque-tout (Le tipi bleu)", matériaux divers, base en polystyrène extrudé, 40 x 30 x 60 cm, 2015. Marie Havel

press to zoom

"Les risque-tout (Le tipi bleu)", matériaux divers, base en polystyrène extrudé, 40 x 30 x 60 cm, 2015. Marie Havel

press to zoom

"Les risque-tout (Le tipi bleu)", détail, matériaux divers, base en polystyrène extrudé, 40 x 30 x 60 cm, 2015. Marie Havel

press to zoom

"Les risque-tout (Le tipi bleu)", détail, matériaux divers, base en polystyrène extrudé, 40 x 30 x 60 cm, 2015. Marie Havel

press to zoom

"Les risque-tout (Le tipi bleu)", détail, matériaux divers, base en polystyrène extrudé, 40 x 30 x 60 cm, 2015. Marie Havel

press to zoom

Vue de l'exposition " Faire éclore le désert ", Aldébaran Lieu d'Art Contemporain, Castries, 2017. Marie Havel

press to zoom

Vue de l'exposition " Du Fond et Du Jour ", La Mouche, Béziers, 2018. Marie Havel

press to zoom

Détail "Les risque-tout (La falaise)", matériaux divers, base en polystyrène extrudé, 40 x 50 x 50 cm, 2017. Marie Havel

press to zoom

Détail "Les risque-tout (La falaise)", matériaux divers, base en polystyrène extrudé, 40 x 50 x 50 cm, 2017. Marie Havel

press to zoom

Détail "Les risque-tout (La falaise)", matériaux divers, base en polystyrène extrudé, 40 x 50 x 50 cm, 2017. Marie Havel

press to zoom

Détail "Les risque-tout (La falaise)", matériaux divers, base en polystyrène extrudé, 40 x 50 x 50 cm, 2017. Marie Havel

press to zoom

Matériaux divers, bases en polystyrène extrudé, dimensions variables, 2015-2017.

Sculptures, several model making materials, polystyrene basis, various dimensions, 2015-2017.

 

« Les risque-tout », titre d’une des aventures des « Entrechats », série de la bibliothèque rose de Jean Chalopin, m’accompagnant dans des aventures d’exploration en forêt de Retz. Des cabanes, des expéditions, des constructions infantiles dans des lieux de rêves dont la dangerosité m’échappait à l’époque. Des lieux dont certains n’ont pas changé depuis. Des lieux abandonnés, recréés comme dans mes souvenirs, non loin d’univers de jeux vidéos, dans lesquels seules des traces de présences passées sont détectables. Des lieux abandonnés mais sur-occupés, incontrôlables dans leur démesure passée, aujourd’hui maîtrisés dans leur infime dimension quasi ludique mais dont s’échappe encore cette inquiétante attraction.

« Les risque-tout » (Daredevils), title of one of the adventures of the « Entrechats », series of the pink library of Jean Chalopin, accompanying me in adventures of exploration in the forest of Retz. Huts, expeditions, childhood constructions in dream places whose danger was not visible to me at that time. Some of these places have not changed since. Abandoned places, recreated as in my memories, not far from the world of video games, in which only traces of past presences are detectable. Abandoned but over-occupied places, uncontrollable in their past excessively real dimension, today controllable in their tiny, almost playful, dimension but from which still escapes this disturbing attraction.