Cabanes-pièges

Hut-Traps

 Marie Havel Artiste site art

Cliquez sur l'image pour l'agrandir /
click image to enlarge :

" Piège à merles, de type trébuchet ", sculpture en bois, encre, peinture acrylique, corde, lierre artificiel peint, livre (Les pièges - Histoire et techniques de piégeage à travers le monde, Edouard Mérite), 90 x 145 x 145 cm, 2018, Marie Havel.

" Bird Trap, trebuchet type ", wood sculpture, ink, acrylic paint, rope, artificial painted ivy, book (Les pièges - Histoire et techniques de piégeage à travers le monde, Edouard Mérite), 90 x 145 x 145 cm, 2018, Marie Havel.

 

Si cette série se titre " Cabanes-pièges ", c'est qu'il s'agit de révéler un parallèle qui me questionne entre deux types de constructions a priori éloignées et pourtant visuellement très proches : les cabanes d'enfants et les pièges fabriqués pour attraper du gibier. Cette " coïncidence visuelle " m'a interpellée et poussée à me questionner sur les similitudes théoriques que l'on pourrait également évoquer entre ces deux formes de constructions. En effet, une cabane peut-être considérée comme un cocon, comme un refuge, mais pourquoi donc avoir besoin d'un tel refuge ? Si la cabane suggère tout d'abord la protection, l'évasion d'une réalité vers une autre par l'imaginaire, cela ne peut se faire qu'à la condition de l'enfermement. La cabane n'est-elle alors pas aussi un piège vers lequel nous sommes poussés par le réel et dans lequel on imagine pouvoir échapper au quotidien, s'enfermer dans un monde de fiction ? L'enfermement est-il la condition sine qua non à l'évasion ? Ne risque-t-on pas d'y rester confiner plus que souhaité ? Cet isolement par le jeu est-il un choix ou y sommes nous contraints ?

La première sculpture de cette série intitulée " Cabane-piège : Piège à merles, de type trébuchet " est ainsi un agrandissement à l'échelle d'un enfant d'un petit piège à merles. Le système de piégeage est fonctionnel et la taille de la cabane permet l'accueil d'un enfant. L'appât placé dans la sculpture n'est autre que le livre qui a inspiré ce travail Les pièges - Histoire et techniques de piégeage à travers le monde, d'Edouard Mérite, au sein duquel on peut retrouver de magnifiques dessins de pièges que l'on prendrait aisément pour de sublimes dessins de cabanes.

This series is untitled " Hut-Traps " because it is about revealing a parallel which questions me between two types of constructions that we think very different but finally surprisingly seem to be very close: children's huts and hunt traps. This " visual coincidence " surprised me and made me wondering about the theoretical similarities that we could also find between these two forms of constructions. Indeed, a hut maybe considered as a cocoon, as a refuge, but why do we need such a refuge? If the hut suggests first of all the idea of protection, the escape of a reality towards an other one throw the imagination, the condition seems to be the confinement. So isn't the hut a trap too ? A necessary trap towards which we imagine to be able to escape day-by-day life by locking ourselves into a world of fiction? Is the confinement the condition of the escape? Don't we risk to be stuck in there more than wished? Is this kind of isolation by the game a choice or a need?

The first sculpture of this series called " Hut-Trap : Birdtrap, trebuchet type " is an enlargement of a small birdtrap into the scale of a child. The system of trapping is functional and the size of the hut is adapted to a child. The bait placed in the sculpture is the book which inspired this work The traps - History and techniques of trapping around the world, Edouard Mérite, in which we can find beautiful traps drawings that we could easily take for huts drawings.

© Marie Havel 2014-2019