Ça vole pas haut

It doesn't fly high

 Marie Havel Artiste site art

Cliquez sur l'image pour l'agrandir /
click image to enlarge :

Sculptures (pièces uniques) : Avions en porcelaine, 3 x 30 x 17 cm chaque, 2019, Marie Havel.
Sculptures (unique pieces) : Porcelain planes, 3 x 30 x 17 cm each, 2019, Marie Havel.

Cette série a été réalisée lors de la résidence croisée à Lizières, Epaux-Bézu grâce à l'aide de l'atelier céramique Terre d'Epaux.

This series was created during the residency at Lizières, Epaux-Bézu thanks to Terre d'Epaux ceramic studio.

Voir le site de Lizières : http://www.lizieres.org/

Dans la lignée des origamis de bateaux en plomb conçus avec l'artiste Clément Philippe sous le titre " Toucher le fond ", ce nouvel ensemble s’intéresse aux origamis d’avions. L’avion de papier est une figure emblématique de l’enfance et nous rattache aussi à des prouesses de technologie et de construction à travers une simple feuille de papier pliée. Le pliage ici est en fait issu d’un moulage et le papier est ici de la porcelaine. Le trompe l’oeil serait parfait si les avions n’étaient pas pour certains présentés explosés, disloqués comme après une chute, ce qui ne peut être le cas avec l’avion de papier. Si l’on tente de lancer ces avions de porcelaine, ils ne feront que s’écraser à nos pieds, désillusion de l’enfant et révélation d’un simulacre et de la fragilité de cet objet bien connu.

Related to the lead boats origamis designed with the artist Clément Philippe and titled "Touching the Bottom", this new series is dealing with airplane origamis. The paper airplane is an emblematic figure of childhood and also connects us to feats of technology and construction through a simple sheet of folded paper. The folding here is actually coming from a molding and the paper here is made of porcelain. The illusion would be perfect if the planes were not for some presented exploded, dislocated as after a fall, which cannot be the case with the original paper plane. If we try to launch these porcelain planes, they will just crash at our feet, disillusionment of the child and revelation of the fake and the fragility of this well-known object.

© Marie Havel 2014-2020