Pas de fumée sans feu

No smoke without fire Marie Havel Artiste site art

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir /
click image to enlarge :

Tirage numérique noir et blanc sur papier mat contrecollé sur dibond aluminium, 30 x 40 cm, pièce unique, 2015.

Black and white digital printed photograph on matte paper laminated on aluminum, 30 x 40 cm, unique piece, 2015.

Cette série note la pratique du filtre de cheminée permettant aux bunkers du Ravin du Loup, 2 de Margival de ne pas émettre de fumée visible, détectable, aux restes des bunkers du Mur de l'Atlantique. Pensant à ceux qui l’été vont habiter les « bunkers de sable » sur les plages, leur donnant chaleur et lumière le temps d’une nuit, ravivant un feu dans leur foyer en laissant s’échapper la fumée de leur cheminée, ces abris démantelés et mouvants deviennent la base solide et protectrice de vacanciers égarés pour un court moment. 

Afin de concevoir ces images j'ai d'abord créé des miniatures de bunkers comme ceux que l'on trouve sur les plages puis je les ai photographiés après avoir fait tomber de la cendre sur ces derniers, comme si la fumée de cheminée venaient maintenant les révéler en les couvrant de cendres.

 

Les vestiges de bunkers révèlent à quel point ils ont marqué le paysage dans lequel ils s’enfoncent. Ce qui tend à disparaître redevient visible et se réactualise par la facture de l’image obtenue. Le recouvrement  redonne presque à ces vestiges leur identité et leur usage premier, dans le flot des images de modèles réduits actuel (drônes). Ici une archéologie aérienne appliquée sur un travail de maquette semble seule capable de dessiner le secret de ces ruines enfouies.

This series tells the practice of the chimney filter installed in the bunkers of the Wolf's Ravine, 2 at Margival to evoid visible smoke ; to the remains of the bunkers of the Atlantic Wall. Thinking of those who will live in the «sand bunkers» on the beaches during summer, giving them warmth and light for a night, reviving a fire inside, by letting out the smoke from their fireplace, these dismantled and moving shelters become the solid and protective base of wandering holidaymakers for a short time. 

 

In order to design these images, I first created miniatures of bunkers like those we can find on the beaches, then I photographed them after dropping ash on them, as if the smoke was now revealing them by falling down and covering them with ashes.

The remains of bunkers reveal how they marked the landscape in which they sink.  What tends to disappear becomes visible again and is updated by the invoice of the resulted image. The ashes almost restores to these vestiges their identity and their first use, in the flow of contemporary military images (drones). Here an aerial archeology applied on a model work seems capable to draw the secret of these buried ruins.

© Marie Havel 2014-2020

"Pas de fumée sans feu (2)", tirage numérique noir et blanc sur papier mat, 30 x 40 cm, 2015. Marie Havel